Le monde de Hin

Une partie de jeu de rôle entre amis.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Fiche] Urbain, druide citadin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Urbain
Roturier
Roturier
avatar

Masculin Nombre de messages : 99
Points : 260
Date d'inscription : 17/05/2017

Feuille de personnage
Nom: Urbain
Race: Halfelin
Niveau: 5/1

MessageSujet: [Fiche] Urbain, druide citadin   Mer 17 Mai - 21:43

Mémoires d'Urbain.


De ma relation à la ville...


J'aime Torka, probablement plus que n'importe lequel de ses habitants, Roi compris. Cela implique bien sûr une certaine dose de chauvinisme, mais surtout un dévouement sans failles, religieux, jusqu'à la mort et au delà si nécessaire.

Il faut bien comprendre ce que signifie cet amour... Il ne s'agit pas de vénérer ni d'aimer ses habitants, ses constructions, son économie ou son prestige. Il s'agit de l'aimer comme système vivant, mélange d'organique et de minéral. J'aime la ville de Torka, avec ses racines qui puisenr dans la campagne environnante. J'aime Torka pour sa beauté qui est celle de son architecture, de son activité, de sa culture. J'aime Torka pour sa force, qui réside dans ses hautes murailles, ses tours, le château royal, mais aussi dans ses habitants, prêt à prendre les armes et à défendre la cité de leur vie si besoin est. J'aime Torka pour sa spiritualité, liée à la religion du Dieu Dragon, mais aussi aux mages profanes et à la sagesse vénérable du roi et ses conseillers. J'aime chaque quartier de la ville comme un sous ensemble permettant à chacun de ses habitants, hommes ou bête, de trouver son compte dans un équilibre juste. J'aime chaque maison dont chacune des pierres conte une part de l'histoire la ville. J'aime les pavés dont sont constitués les rues et qui sont les témoins de la vie dans la ville.  

Né à Torka, j'y ai grandi, je le connais par coeur, sous toutes ses coutures et bien davantage que n'importe qui d'autre... Je veux être le garant de son équilibre. Je n'irai pas aider les mendiants qui meurent de froid ou de faim, car ils sont ensuite charriés par les croques-morts qui gagnent leur vie ainsi, puis ils nourissent les vers ou les rats, qui sont ensuite part de la chaîne alimentaire complexe de la ville... De même je laisserai les maladies usuelles faire leur oeuvre ; les pauvres voler les riches, les riches tuer les pauvres... Les maisons qui tombent en ruines suivent leur cysle naturel, les évolutions architecturales font partie de l'évolution normale de la ville.

En revanche, je suis là pour agir dans le cas d'évènements contre nature. Si la peste apparaît et menace de détruire la ville, je me dois d'agir pour éviter sa propagation. Si une guerre éclate, j'agirai pour la sauvegarde de la cité. De même, je me dois de veiller à ce que ses institutions restent à l'équilibre et donc qu'une guilde ne parvienne pas à une position prédominante, ou que la disparition d'une autre ne provoque pas un déséquilibre dangereux pour l'équilibre de la cité.
Pour la même raison, je m'efforce dans la mesure du possible de d'aider les enfants lorsqu'ils en ont besoin, car ils sont l'avenir de la cité ; même si personne n'est irremplacable...

De mes lieux de prédilection...


Attaché à la ville dans son ensemble, je n'ai pas de chez moi fixe. Toutefois il y a des endroits que j'affectionne particulièrement :

- La rue, bien sûr, lorsqu'elle sont bondées et pleine de vie, ou lorsqu'elles sont vides, la nuit sous la pluie et que l'odeur des pavés détrempés fait apparaître des habitants qu'on ne voit jamais au grand jour... Citadin accompli, je passe parfaitement inaperçu dans la foule. Ma tenue tenant à la fois de la bure de religieux et du manteau de marchand étranger ; je suis bien acceuilli aussi bien dans les quartiers pauvres de la rive gauche que ceux résidentiels ou commercants de la rive droite. Le port apparent d'un bijou réhausse l'ensemble et me permet de passer discrètement dans les quartiers bourgeois comme tel parent éloigné.

- Les toits. Les points élevés de la ville permettent de prendre du recul sur l'ojet de mon amour insensé. J'aime y passer la nuit et y dormir lorsque je peux. Tous ne sont malheureusement pas accessibles. Mon rêve est de passer la nuit au sommet du Donjon royal ou bien de la flèche de la grande cathédrale de Syrannia qui sont les deux points culminants de la ville.

- Les égouts. Il s'agit d'un endroit où on voit peu d'hommes, mais où les formes de vie, la faune et la flore sont le plus riches. J'ai passé des semaines entières à en explorer les recoints les plus éculés, parfois sans remonter à la lumière du jour. Il s'agit d'un lieux dangereux bien sûr, comme il y en a quelques uns en ville. Lorsque ma présence ne pose pas de problème, je passe sans jamais déranger. Lorsque la faim ou d'autres formes de source possible de conflit sont proche, je les contourne prudemment, conscient du danger encouru. Toutefois ces endroits dangereux peuvent également être un moyen pour moi de me débarasser de poursuivants/d'accompagnants pénibles. De par la connaissance que j'en ai, les égouts sont pour moi un refuge contre les autres hommes ; un lieu où je suis en relative sécurité.

En revanche je n'ai jamais pu accéder à l'île aux rois, réservée à l'usage du roi. Mais je m'y rend parfois en rêve pour en découvrir les habitants, si différents du reste de la ville? Mes autres lieux d'excursion de rêves sont les catacombes de la grande cathédrale de Syrannia ainsi que les étages inférieurs de la grande Armurerie (guilde des alchimistes) qui est connectée à une courte section des égouts de la rive gauche du fleuve mais dont l'entrée est gardé par des golems auxquels je n'ai aucun désir de me mesurer... Evidemment la liste des lieux inconnus est assez longue (la plupart des maisons et des QG des grandes guildes). Cependant certains étages inférieurs sont reliés aux égouts et j'ai répertorié et identifié nombre d'entre eux.


De ma relation avec la guilde des voleurs...


J'étais déjà Druide depuis de nombreuses années lorsque s'est imposé à moi mon affiliation à la guilde des voleurs. Je venais de rencontrer deux de ses membres dans les égouts, à ce qu'ils disaient, ils s'étaient égarés. Je me rappelle fort bien que le guide avait retiré sa barbe postiche de peur qu'elle ne s'abîme s'il chutait dans les égouts. Je me disais qu'ils n'étaient pas bien doués, perdus à peine quelques carrefours après être entrés... En plus j'avais une certaine rancoeur envers les membres de cette guilde depuis que quelques jours plus tôt j'en avais surpris un en train de récolter des champignons des égouts, qui m'avais ensuite poursuivi son arme sortie après que je lui ai dit ce cela faisait déjà 2 mois que j'essayai de débarrasser les murs des égouts de cette saleté rapportée d'on ne sait où et qui envahissait les mousses et moisissures initialement présentes.
J'en étais là de mes reflexions, il y avait un carrefour dangereux à deux embranchement de là ; j'hésitais à les orienter dans cette direction quand une lumière s'est faite dans mon esprit.

De part le fonctionnement de la société humaine, les riches spolient les pauvres de leur richesse : les nobles et les religieux par les impôts, les riches marchands de part leur marge ou de par l'usure. Il fallait bien qu'une force vienne contrebalancer cet état de fait et j'ai alors compris qu'il s'agissait du complémentaire de la société : le crime organisé.
En effet c'est en grande partie grâce au vol et des divers accidents de la vie que les richesses accumulées par certain revenait aux autres. De plus la guilde des voleur avait tendance à être généreuse avec les pauvres, soit qu'elle les employât à quelque besogne de guet ou de renseignement, soit tout simplement que sa générosité lui achetait la sympathie d'une frange de la population qui participe à la cacher, la protéger et qui lui fournit la majorité de ses membres.
Instantanément, je décidai d'aider ces errants et je les raccompagnai jusqu'à l'entrée de leur guilde où dans la foulée, je demandais à devenir membre afin de contribuer à l'équilibre des forces qui gouvernent la cité.

Mes différentes compétences firent rapidement de moi un membre original, mais relativement important. Mes connaissances de la ville en particulier, alliées à ma capacité de me fondre dans le paysage urbain, me rendirent particulièrement utile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Urbain
Roturier
Roturier
avatar

Masculin Nombre de messages : 99
Points : 260
Date d'inscription : 17/05/2017

Feuille de personnage
Nom: Urbain
Race: Halfelin
Niveau: 5/1

MessageSujet: Re: [Fiche] Urbain, druide citadin   Mer 17 Mai - 22:56

Tiouk, mon compagnon animal  (! ce n'est pas un familier!) :

Chat

Animal de taille TP
Dés de vie : 1/2d8+2d8 (16pvs)
Initiative : +3
Vitesse de déplacement : 9 m (6 cases)
Classe de toucher : 15
Classe d’esquive : +9
Absorption : 2
Attaque de base/lutte : +4/–7
Attaque : griffes (+9 corps à corps, 1d2–3)
Attaque à outrance : 2 griffes (+9 corps à corps, 1d2–3) et morsure (+4 corps à corps, 1d3–3)
Espace occupé/allonge : 75 cm/0 m
Attaques spéciales : —
Particularités : odorat, vision nocturne
Jets de sauvegarde : Réf +4, Vig +4, Vol +1
Caractéristiques : For 4, Dex 16, Con 10, Int 2, Sag 12, Cha 7
Compétences : Déplacement silencieux +7, Détection +3, Discrétion +15*, Équilibre +11, Escalade +7, Perception auditive +3, Saut +10
Dons : Attaque en finesse, Esquive totale, Lien, transfert d'effet magique


Le profil présenté dans cet appendice est celui des chats domestiques, pas des chats sauvages.

Combat
Le chat aime s’approcher discrètement de sa proie.
Compétences. Le chat bénéficie d’un bonus racial de +4 aux tests de Déplacement silencieux, de Discrétion et d’Escalade, ainsi que d’un bonus racial de +8 aux tests d’Équilibre. Il utilise son modificateur de Dextérité et non celui de Force pour ces derniers. * Dans les épais fourrés ou les hautes herbes, le bonus aux tests de Discrétion passe à +8.

Tours connus :
“ Rentre ! ”. L’animal rentre en un lieu considéré comme sa tanière

"Porte". L'animal prend un objet dans sa gueule et le garde pour son maître


Dernière édition par Urbain le Mar 23 Mai - 13:49, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Urbain
Roturier
Roturier
avatar

Masculin Nombre de messages : 99
Points : 260
Date d'inscription : 17/05/2017

Feuille de personnage
Nom: Urbain
Race: Halfelin
Niveau: 5/1

MessageSujet: Re: [Fiche] Urbain, druide citadin   Jeu 18 Mai - 0:14

Équipement


- Vêtements d'érudit (adaptée à l'acrobatie) : 1kg
- Gants de dextérité +2
- Anneau de feuille morte
- Lunettes grossissantes
- Sac sans fond modèle 1 (125Kg) : 7,5 kg
 + Pavois dépliable avec orifices manœuvrables en ébénite (taille P) : 17,5Kgs
 + Outils de cambrioleur à long manche de maître : (2) : 3Kgs
 + Outils de cambrioleur de maître : (2) : 2Kgs
 + Potion d'armure de mage (+4 abs) : 4

- 250 po

Sorts

Niveau 0 (5) :

Lumière (2), Repérage, Détection de la magie, Résistance (Lumière, Création d'eau, Purification de nourriture et d'eau, Détection du poison, Soins superficiels)

Niveau 1 (4) :

Soins légers (2), Charme-personne (1), Détection des passages secrets (1) (, Passage sans trace, Corde animée, Brume de dissimulation)

Niveau 2 (3) :

Peau d'écorce (1), Déblocage (1), Pattes d'araignée (1) (Splendeur de l'aigle, Immobilisation de personne, Restauration partielle, Ralentissement du poison, Résistance aux énergies destructives)

Niveau 3 (2) :

Appel de la foudre, Réduction d'objet (Soins modérés, Antidétection)/(Guérison des maladies, Protection contre les énergies destructives)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Fiche] Urbain, druide citadin   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Fiche] Urbain, druide citadin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiche technique de Lion Damon [ Validée ]
» Fiche Technique d'Ryuuma !
» [Validée]Fiche Technique de Krone Takeshi
» Fiche technique et news de Stay with me
» Fiche Technique de Minami

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde de Hin :: Partie AD&D Natifs :: La Marotterie :: Partis à la conquête du trésor royal-
Sauter vers: